COVID-19 :

Suivez en direct les conférences de presse relatives à l’évolution du coronavirus en Belgique sur la page news.belgium.be/corona.
Elles sont également interprétées en langue des signes. Vous y retrouverez en outre les conférences de presse des jours précédents.

17 avr 2020 10:12

Mise à jour des besoins de financement et du plan de financement pour 2020

L'Agence fédérale de la Dette a modifié son plan de financement 2020 afin de prendre en compte les besoins de financement accrus du Royaume résultant de la crise Covid-19. Le 8 avril 2020, l’ Economic Risk Management Group a publié son scénario consistant en une récession de 8,0 %1 en 2020 et un déficit public SEC de 7,5 % en 2020. Les besoins nets de financement du gouvernement fédéral s'élèveraient alors à 31,41 milliards d'euros en 2020, soit une augmentation de 21,81 milliards d'euros par rapport au plan de financement initial.

 

En conséquence, les besoins bruts de financement en 2020 s'élèveraient à 51,87 milliards d'euros. Ces chiffres tiennent compte d'un préfinancement moins important étant donné que l'Agence a décidé de ne plus racheter d'obligations arrivant à échéance en 20222.

 

L'Agence de la dette prévoit d'émettre 45,35 milliards d'euros d'instruments de financement à moyen et long terme au lieu de 30 milliards d'euros comme prévu dans le plan de financement initial. Les émissions d'OLO s'élèveraient ainsi à 42,85 milliards d'euros en 2020. L'Agence a déjà émis un troisième nouvel emprunt de référence en OLO (OLO91) le 31 mars pour un montant de 8,0 milliards d'euros et a décidé d'ajouter trois adjudications d'OLO à son calendrier d'adjudication en mai, août et octobre 2020. Cela devrait être suffisant pour atteindre le nouvel objectif d'émission d'OLO. Au total, le financement à long terme s'élève à 22,74 milliards d'euros à ce jour. Il reste donc 22,61 milliards d'euros à financer pour le reste de l'année.

  

Le financement à court terme serait également hausse en 2020 puisque l'encours des certificats de Trésorerie augmenterait de 8,0 milliards d'euros sur l'année. D'autre part, la variation nette des autres dettes à court terme diminuerait pour atteindre -1,48 milliard d'euros.

 

L'Agence de la Dette ne prévoit pas de dépassement de ses limites de risque qui serait causé par ce financement supplémentaire. La durée moyenne du portefeuille de la dette resterait supérieure à 9,00 ans et les risques de refinancement à 12 et 60 mois resteraient inférieurs à 17,50 % et 42,50 % respectivement.

 

L'Agence continuera bien sûr à suivre de près les effets des mesures de lutte contre le coronavirus. Si cela est nécessaire, des orientations actualisées sur le plan de financement seront communiquées.

 

 

 

[1] Le FMI prévoit une récession de 6,9% pour la Belgique (WEO 15/04/2020).

[2] Voir notre communiqué de presse du 30 mars