01 juil 2022 15:46

Le gouvernement belge valide l'adhésion de la Finlande et de la Suède

Le Conseil des ministres, sur proposition du Premier ministre chargé des Affaires étrangères et européennes Alexander De Croo et de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder, a approuvé un avant-projet de loi relatif à l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

C’est la décision marquante du Sommet de l’Otan : cette semaine, à Madrid, l’ensemble des pays membres de l’Alliance ont marqué leur accord concernant l’adhésion de la Finlande et de la Suède.

Partenaires rapprochés de l’Otan depuis 1994, la Finlande et la Suède ont officiellement demandé début mai de rejoindre l’alliance transatlantique suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cette demande a d’emblée été soutenue par la Belgique. Notre pays, en tant que membre fondateur et pays hôte de l’Otan, a toujours estimé que cette double adhésion renforcera la sécurité sur notre continent, tout en envoyant un message fort d’unité à Vladimir Poutine.

Après avec poussé en faveur d’une décision à Madrid, le gouvernement fédéral a validé ce vendredi en Conseil des ministre l’avant-projet de loi relatif aux actes internationaux suivants :

  • Protocole d'accession de la République de Finlande à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord
  • Protocole d'accession du Royaume de Suède à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord

Cet avant-projet de loi concrétise le processus d’adhésion de la Finlande et de la Suède. Il sera soumis pour avis au Conseil d’État.

Alexander De Croo, Premier ministre : « Le fait que la Finlande et la Suède rejoignent l’Otan rend le continent européen plus sûr. Certains espéraient nous désunir. Résultat : nous n’avons jamais formé un bloc plus uni qu’aujourd’hui et l’Otan est plus forte que jamais. La Belgique continuera à jouer son rôle sur le terrain, avec toute l’expertise qu’on nous reconnait. Il est désormais important que l’adhésion de la Finlande et de la Suède s’opère rapidement pour concrétiser dans les actes le nouveau cap stratégique pris cette semaine lors du Sommet de Madrid. Pour protéger notre liberté et notre démocratie. »