COVID-19 :

Suivez en direct les conférences de presse relatives à l’évolution du coronavirus en Belgique sur la page news.belgium.be/corona.
Elles sont également interprétées en langue des signes. Vous y retrouverez en outre les conférences de presse des jours précédents.

12 mar 2020 15:34

Situation de la dette de l’État fédéral à fin février 2020

Communiqué de presse du SPF FINANCES, Administration Générale de la Trésorerie

Durant le mois de février 2020, la dette de l’État fédéral a augmenté de 4,976 milliards d’euros pour atteindre 404,469 milliards d’euros à la fin du mois. En termes nets (après déduction des placements financiers et titres en portefeuille), elle a augmenté de 4,013 milliards d’euros et atteint 390,872 milliards d’euros à la fin du mois de février.

Le solde net à financer du mois de février 2020 s’élevait à 4,012 milliards d’euros.

La dette de l’Etat fédéral comprend également les dettes de certains organismes pour lesquels l’Etat fédéral intervient dans les charges financières. Ces dettes s’élevaient à 208,129 millions d’euros à la fin février.

La Trésorerie souligne que la dette subit d’importants effets saisonniers. L’évolution de la dette en cours d’année ne reflète donc généralement pas l’évolution annuelle globale.

En termes d’opérations effectuées durant le mois écoulé, la Trésorerie souhaite mentionner que :

  -    Une nouvelle obligation linéaire (OLO) avec échéance finale le 22 juin 2040 a été émise en date du 25 février, au taux de 0,40% : il s’agit de l’OLO 90 (code ISIN BE0000350596).  L’emprunt a été émis en-dessous du pair (à 99,418%). Il a été fait appel, lors de l’émission, à un syndicat de banques pour placer un montant de 5 milliards d’euros.

  -  Deux obligations linéaires (OLO 80 2,15% 22/06/2066 code ISIN BE0000340498 et OLO 83 2,25% 22/06/2057 code ISIN BE0000343526) ont été émises le 18 février via Optional Reverse Inquiry Facility (ORI Facility), dont la méthode est celle de l’adjudication. L’Agence Fédérale de la Dette offre ainsi la possibilité aux Dealers d’émettre certaines OLO (Maximum 2) à la demande spécifique des investisseurs. Le but des Dealers est d’injecter via ORI plus de liquidité dans des lignes d’OLO beaucoup demandées.

  -  Les opérations de gestion (les dépôts et placements interbancaires ainsi que la prise en portefeuille de titres, principalement des OLO) ont augmenté de 963,226 millions d’euros.

Fin février 2020, la dette à moyen et long terme représentait 90,23% de l'encours de la dette émise ou reprise par l’Etat fédéral, contre 90,52% fin février 2019. La dette en euros représentait 100% de cet encours, contre 99,95% l'année passée à la même date.