COVID-19 :

Suivez en direct les conférences de presse relatives à l’évolution du coronavirus en Belgique sur la page news.belgium.be/corona.
Elles sont également interprétées en langue des signes. Vous y retrouverez en outre les conférences de presse des jours précédents.

08 oct 2020 20:09

Situation de la dette de l’État fédéral à fin septembre 2020

Communiqué de presse du SPF FINANCES, Administration Générale de la Trésorerie

Durant le mois de septembre 2020, la dette de l’État fédéral a diminué de 15,709 milliards d’euros pour atteindre 419,243 milliards d’euros à la fin du mois. En termes nets (après déduction des placements financiers et titres en portefeuille), elle a augmenté de 2,885 milliards d’euros et atteint 403,022 milliards d’euros à la fin du mois de septembre.

Le solde net à financer du mois de septembre 2020 s’élevait à 2,930 milliards d’euros.

La dette de l’Etat fédéral comprend également les dettes de certains organismes pour lesquels l’Etat fédéral intervient dans les charges financières. Ces dettes s’élevaient à 196,395 millions d’euros à la fin septembre.

La Trésorerie souligne que la dette subit d’importants effets saisonniers. L’évolution de la dette en cours d’année ne reflète donc généralement pas l’évolution annuelle globale.

En termes d’opérations effectuées durant le mois écoulé, la Trésorerie souhaite mentionner que : 

  • Un montant de 2,445 milliards d’euros d’obligations linéaires a été émis par adjudication usuelle.
  • L’OLO 3,75% - code BE0000318270 a été remboursée à l’échéance finale du 28 septembre 2020 pour un montant de 19,486 milliards d’euros.
  • Le Bon d’Etat 2,10% - code BE3871247743 a été remboursé à l’échéance finale du 4 septembre 2020 pour un montant de 9,946 millions d’euros.
  • Les opérations de gestion (les dépôts et placements interbancaires ainsi que la prise en portefeuille de titres, principalement des OLO) ont baissé de 18,595 milliards d’euros.

Fin septembre 2020, la dette à moyen et long terme représentait 89,72% de l'encours de la dette émise ou reprise par l’Etat fédéral, contre 88,56% fin septembre 2019. La dette en euros représentait 100% de cet encours, comme l'année passée à la même date.