COVID-19 :

Suivez en direct les conférences de presse relatives à l’évolution du coronavirus en Belgique sur la page news.belgium.be/corona.
Elles sont également interprétées en langue des signes. Vous y retrouverez en outre les conférences de presse des jours précédents.

06 mar 2020 11:00

Une coopération bien ancrée est la garantie d’une meilleure transmission des données et d’une mer du Nord plus sûre

BRUXELLES - Aujourd'hui, le 6 mars 2020, s'est tenu l’événement de clôture du projet MAiDEN. Cet événement est un peu la cerise sur le gâteau après deux années de coopération intense entre les partenaires de la garde côtière.  

De l’expertise à revendre

Le MAritime Information Data Exchange Network, ou projet « MAiDEN », est une collaboration entre plusieurs partenaires de la garde côtière qui jouent un rôle dans la sûreté, la sécurité et le traitement des incidents en mer du Nord. La Direction générale (DG) Navigation du Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports a lancé le projet en étroite collaboration avec l’Agence pour les Services Maritimes et Côtiers, la Défense, les douanes et la Police de la navigation. Les services du gouverneur de Flandre occidentale et le secrétariat de la Garde côtière ont prodigué toute l’aide nécessaire. 

Le projet MAiDEN a été officiellement lancé le 1er mars 2018. Depuis lors, les partenaires de la garde côtière ont eu deux années pour relier leurs réseaux de données et de communication de manière optimale. Résultat : l’échange d’informations est plus rapide et on obtient une image plus précise du trafic maritime.  

Aujourd'hui, en présence de l'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME), qui a soutenu le projet, les partenaires concernés ont expliqué les démarches entreprises ainsi que leurs différentes réalisations. Ils se sont également engagés à poursuivre leur collaboration dans le futur pour encore améliorer l’échange d'informations.   

Tout cela est de bon augure donc pour les opérations futures et la sécurité en mer du Nord !  

Concrètement...

Au cours des deux dernières années, divers groupes de projet se sont attelés à l'élaboration d'un cadre juridique, logistique et informatique. 

Premières réalisations :  

Au Centre de coordination et de sauvetage maritimes (MRCC) d'Ostende, au Carrefour d'information maritime (CIM) de Zeebrugge et à la DG Navigation de Bruxelles, une plateforme d'affichage multifonctionnelle a été installée avec une interaction entre les différents systèmes. Ainsi, les opérateurs peuvent toujours se faire une idée précise de ce qui se passe en mer. Cela leur permet d'intervenir plus rapidement et de manière coordonnée dans une situation de crise.  

L'échange d'informations sur les navires faisant escale dans les ports belges (ISPS) entre la DG Navigation et les douanes au Carrefour d’information maritime (CIM) a été élargi, ce qui permet de détecter et traiter plus rapidement les informations erronées et incomplètes. Il en résulte une plus grande qualité de l'information et une meilleure évaluation des risques. 

Les partenaires ont inventorié tous leurs flux d'information, tant au niveau national qu'international. Il s’agit par exemple de l'échange électronique de modèles de dérive et de recherche et de la consultation efficace d’informations sur les navires, les cargaisons et les voyages. Pour ce qui est des lacunes actuelles, un certain nombre de solutions ont été identifiées. Ces solutions seront mises en œuvre à la suite de ce projet. 

Logo EU

Projet européen

L'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME) a cofinancé le projet MAiDEN et a accordé des subventions pour un montant de 749.608 EUR. Le projet MAiDEN s’inscrit dans le cadre de l'environnement commun de partage de l'information (CISE) européen, qui permet un échange d'informations plus efficace entre les systèmes informatiques nationaux et européens dans le domaine maritime. L'objectif poursuivi est d'accroître la sécurité tant pour les usagers de l'eau que pour les prestataires de services sur l'eau. 

Personnes de contact  :

Charlotte van den Branden 
Porte-parole du SPF Mobilité et Transports 
Tel: +32 474 41 37 47 
Mail: presse@mobilit.fgov.be 

Florence Angelici  
Porte-parole du SPF Finances 
Tel: +32 470 77 57 28 
Mail: florence.angelici@minfin.fed.be