COVID-19 :

Suivez en direct les conférences de presse relatives à l’évolution du coronavirus en Belgique sur la page news.belgium.be/corona.
Elles sont également interprétées en langue des signes. Vous y retrouverez en outre les conférences de presse des jours précédents.

05 déc 2019 10:28

Grâce à la vigilance des internautes, le CCB demande de bloquer plus de 500 sites Internet en l’espace d’un mois

Le mois dernier, des internautes vigilants ont fait parvenir plus de 247.500 messages suspects à l’adresse suspect@safeonweb.be. Ils nous ont permis de bloquer pas moins de 527 sites Internet.

Safeonweb

Cette année, rien que pour le mois d’octobre de la campagne, nous avons relevé déjà plus de 247.500 messages suspects. En 2018, quelque 648 000 messages nous sont parvenus à l’adresse suspect@safeonweb.be et  1500 sites ont été bloqués. C’est ainsi que grâce à la croissance du nombre d’e-mails reçus et à une amélioration de l’efficacité du système, nous sommes déjà parvenus en octobre 2019 à faire bloquer 527 sites Internet, soit 17 par jour !

C’est un magnifique résultat et nous tenions à remercier chaleureusement tous ceux qui nous transmettent ces messages à suspect@safeonweb.be. Nous voulons aussi encourager l’internaute à continuer dans cette voie. Ce n’est qu’avec l’aide d’internautes vigilants que nous parviendrons à aider les personnes moins prudentes.
Miguel De Bruycker
Miguel De Bruycker
Directeur du Centre pour la Cybersécurité Belgique

Qu’est-ce-que suspect@safeonweb.be ?

suspect@safeonweb.be est une adresse mail du Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB). En cas de doute sur l'authenticité d'un message, vous pouvez le transmettre à cette adresse mail, avant de le supprimer. Ces messages sont automatiquement scannés à la recherche de contenu malveillant (p. ex. tentative de fraude ou virus). Si nos systèmes de détection avancés et automatiques détectent des liens ou des pièces jointes nuisibles, nous transmettons les liens infectés aux fournisseurs de navigateurs Internet qui les bloquent. En raison du grand nombre de messages à traiter, nous n'envoyons pas de réponse personnalisée.  

Comment reconnaître des messages suspects ?

Les messages de phishing sont faciles à démasquer dès lors qu’ils contiennent des fautes de langue ou que le langage utilisé est bizarre. Cependant, ces messages prennent de plus en souvent l’allure d’e-mails professionnels et ne contiennent plus d'erreurs.  Les messages de phishing vous sont généralement envoyés de façon inattendue et sans raison, ils cherchent à vous convaincre ou à éveiller votre curiosité, ils proviennent d'un expéditeur inconnu et contiennent un lien qui vous dirige vers un site Internet non sécurisé.

Les cybercriminels redoublent chaque jour de créativité dès qu’il s’agit de vous tendre un piège :

  • ils vous envoient de faux messages tellement convaincants que vous ouvrez l’annexe,
  • ils vous promettent une importante récompense si vous complétez une enquête et fournissez vos données personnelles,
  • ils vous menacent si vous ne réagissez pas,
  • et ils utilisent de plus en plus de canaux (e-mail, WhatsApp, Messenger, …).

Heureusement, nombre d’internautes sont vigilants et ne tombent pas dans le piège ! En faisant parvenir les messages suspects à l’adresse suspect@safeonweb.be, ils aident les internautes moins prudents.